Sebastien Cornille, jasnières

Sébastien Cornille est originaire du village potier de La Borne, près de Sancerre (Cher). Après une expérience auprès de viticulteurs réunionnais, il décide, en 2007, avec des amis, d’acheter des vignes dans la vallée du Loir. C’est à Marçon (à une quarantaine de km du Mans – Sarthe) qu’il trouve une petite exploitation de 6,4 ha (2,65 ha en jasnières -blanc- et 3,75 ha en coteaux du Loir -70% rouge et 30% blanc-).

En bio depuis 2010 (pas officiellement en biodynamie, même si la philosophie est là), le domaine produit donc du jasnières et du coteaux du Loir, le plus septentrional des vins de Loire. Le chenin, ici planté sur des coteaux d’argile à silex sur sous-sol calcaire, donne un vin à la minéralité et au goût uniques. Le rare pineau d’Aunis a également séduit Sébastien.

Les vignes sont conduites en biodynamie et les vins élevés en barriques dans une cave troglodyte, avec le moins d’intervention possible. Cette cave remarquable, creusée dans la roche, est exploitée depuis le début du XVIIIe siècle.

Le jasnières était un vin très réputé il y a longtemps, mais tombé en désuétude. Il a retrouvé ses lettres de noblesse grâce à des vignerons en bio et en biodynamie.
Le blanc sec et fruité du domaine de la Roche Bleue a conquis de grands noms de la restauration, en France comme à l’étranger.

Sébastien Cornille explique : « Etre vigneron, c’est être au service de la vigne, observer, analyser et laisser son intuition faire le reste. On vit la vigne, on l’accompagne et on essaie de transmettre toutes ses émotions dans le vin, la finalité. »

Crédit photo: Dorian SACHER.